Exercices de diction – De base

A VIS4

• Deuxième exercice : mots difficiles à prononcer

Quand j’ai de la difficulté à prononcer un mot, je demande à quelqu’un de l’inscrire dans un carnet spécial de mots difficiles à prononcer.

Voici quelques exemples : agglomération, paradoxalement, schizophrénie, municipalité, Gugliéminetti etc. (on peut très bien se servir du système avec des mots plus faciles)

Avec le synthétiseur vocal, NaturalReader, on peut répéter un à un les mots comme le montre la figure ci-dessous. Il y a différentes vitesses du débit. Pour ma part, j’utilise la vitesse moins -2.

Si on répète plusieurs fois les mêmes mots, on a plus de chances de maîtriser la bonne prononciation (voir figures en-dessous).

La meilleure façon que j’ai expérimentée est d’essayer de prononcer  le mot avant de partir le synthétiseur vocal. Après, je prononce les mots avec le synthétiseur. Je l’arrête à  mi-course et j’essaie de prononcer le mot. À la fin de la course du synthétiseur vocal, je prononce le mot 3 à 4 fois.

Tout le long de l’exercice, il est important de regarder le mot afin de mémoriser l’orthographe du mot. Par exemple, quand on a bien  dans sa tête le ‘’ni’ dans ’’municipalité’’, prononcer le mot n’est plus un problème.

Diction 6e

Le point sert d’arrêt pour le synthétiseur vocal afin que le lecteur ne lise pas la série de mots comme une phrase. Une macro (voir la section « macro » du site) vous fait automatiquement un tableau comme ci-dessous

Décomposition de mots difficiles

Pour les mots plus difficiles à prononcer, on peut pratiquer la prononciation par segments, comme l’illustre l’exemple ci-dessous. Il suffit de mettre en surbrillance la syllabe ou les syllabes désirées et cliquer  sur le bouton approprié. Une macro est disponible.

parole 3b

• Troisième exercice : phrases classiques de diction

Ex : Alerte, Arlette, allaite Je veux et j’exige dix-huit chemises fines et six fichus fins.

On peut trouver sur le WEB plusieurs sites pour ces phrases.

Le synthétiseur vocal vous aide à atteindre la bonne prononciation. On commence l’exercice avec une vitesse lente et, après, on accélère la cadence.

Ces adresses WEB pourraient être utiles :

Dans le premier vidéo sur YouTube, un professeur fait faire des exercices avec des phrase classiques de diction. Le deuxième et le troisième sites suggèrent un très grand nombre de phrases de diction. On peut lire les phrases et les répéter ou utiliser un synthétiseur vocal à vitesse variable.

Le dernier site offre des paragraphes entiers de phrases de diction qui sont très intéressantes.

theatre : Exercices de diction – YouTube (4:19)

FRANCAIS – FLE – Exercices de diction – YouTube (3:26)

ARTICULER – Pour mieux de se faire comprendre

EXERCICES DE DICTION ET D’ARTICULATION – Francois Sittler

• Quatrième exercice prononciation rapide

Avec les phrases qui ne présentent pas trop de difficultés de prononciation, on essaye de parler de plus en plus vite. On peut commencer, avec le synthétiseur de voix, à une vitesse -2 et aller au delà de plus 1. Cet exercice favorise la fluidité de la parole. Il est judicieux de s’enregistrer avec un magnétophone pour voir le résultat.

Les adresses WEB donnent des exemples de débit de paroles élevé :

Odette : exercice de diction (1:58)

Twist your tongue Francine Roy.mp4 (0:21)

.

WordPress:

J’aime Chargement…

Modifier

Poster un commentaire Annuler la réponse.

Entrez votre commentaire…

t

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s